lpl夏季赛2020女解说

REN? GOSCINNY JEAN-JACQUES SEMP?
   
      

  ? Je suis n  le 14 ao?t 1926   Paris et me suis mis   grandir aussit?t apr s. Le lendemain, c’ tait le 15 ao?t et nous ne sommes pas sortis ?.

 ? Quand j' tais gosse, le chahut  tait ma seule distraction ?.
   

Sa famille  migre en Argentine o  il suit toute sa scolarit  au Coll ge fran?ais de Buenos Aires : ? J’ tais en classe un v ritable guignol. Comme j’ tais aussi plut?t bon  l ve, on ne me renvoyait pas ?. C’est   New York qu’il d bute sa carri re.

 

Rentr  en France au d but des ann es 50, il donne naissance   toute une s rie de h ros l gendaires ; Goscinny imagine les aventures du Petit Nicolas avec Jean-Jacques Semp , inventant un langage de gosse qui va faire le succ s du c l bre  colier. Puis, Goscinny cr   Ast rix avec Albert Uderzo. Le triomphe du petit gaulois sera ph nom nal.

 

 

Traduites en 107 langues et dialectes, les aventures d’Ast rix font partie des ?uvres les plus lues dans le monde. Auteur prolifique, il r alise en m me temps Lucky Luke avec Morris, Iznogoud avec Tabary, les Dingodossiers avec Gotlib…etc.

 

A la t te du journal Pilote, il r volutionne la bande dessin e, l’ rigeant au rang de ? 9 me Art ?.

 

Cin aste, Goscinny cr e les Studios Id fix avec Uderzo et Dargaud. Il r alise quelques chefs d’?uvre du dessin anim  : Ast rix et Cl op?tre, Les douze travaux d’Ast rix, Daisy Town et La Ballade des Dalton. Il recevra   titre posthume un C sar pour l’ensemble de son ?uvre cin matographique.

 

Le 5 novembre 1977, Ren  Goscinny meurt   l’?ge de 51 ans. Herg  d clare : ? Tintin s’incline devant Ast rix ?. Ses h ros lui ont surv cu et nombre de ses formules sont pass es dans notre langage quotidien : ? tirer plus vite que son ombre ?, ? devenir calife   la place du calife ?, ?  tre tomb  dedans quand on  tait petit ?, ? trouver la potion magique ?, ? ils sont fous ces romains ? …

 

Sc nariste de g nie, c’est au travers des aventures du Petit Nicolas, enfant malicieux aux frasques redoutables et   la na?vet  touchante, que Goscinny donne toute la mesure de son talent d’ crivain. Ce qui lui fera dire, ? j’ai une tendresse toute particuli re pour ce personnage. ?

 

Semp  est n  le 17 ao?t 1932   Bordeaux. Etudes plut?t mauvaises, renvoy  pour indiscipline du Coll ge moderne de Bordeaux, il se lance dans la vie active : homme   tout faire chez un courtier en vin, moniteur de colonies de vacances, gar?on de bureau…

 

A dix-huit ans, il devance l’Appel et monte   Paris. Il  cume les salles de r daction et en 1951, il vend son premier dessin   Sud-Ouest. Sa rencontre avec Goscinny co?ncide avec les d buts d’une fulgurante carri re de ? dessinateur de presse ?. Avec le Petit Nicolas, il campe  une inoubliable galerie de portraits d’affreux jojos qui tapissent depuis notre imaginaire.

 

 

Parall lement aux aventures du petit  colier, il d bute   Paris Match en 1956 et collabore   de tr s nombreuses revues.

 

Son premier album de dessins para?t en 1962 : Rien n’est simple. Une trentaine suivront, chefs-d’?uvre d’humour traduisant   merveille sa vision tendrement ironique de nos travers et des travers du monde.

 

Cr ateur de Marcellin Caillou, de Raoul Taburin, ou encore de Monsieur Lambert, son talent d’observateur alli    un formidable sens du d risoire en font depuis quarante ans l’un des plus grands dessinateurs fran?ais.

 

Outre ses propres albums, il a illustr  Catherine Certitude de Patrick Modiano ou encore L’histoire de monsieur Sommer de Patrick S skind.

 

Depuis la fin des ann es soixante Semp  n’avait plus dessin  le Petit Nicolas. En 2009, il reprend exceptionnellement crayons et pinceaux pour illustrer en couleur une dizaine d’histoires  crites par Goscinny qui seront publi es dans le dernier opus de la s rie :  ?  Le Petit Nicolas Le ballon et autres histoires in dites ?. 

 

Semp  est l’un des rares dessinateurs fran?ais   avoir illustr  les couvertures du tr s prestigieux New Yorker, et il a longtemps fait sourire des milliers de lecteurs dans Paris Match… Aujourd’hui Semp  vit et travaille dans son atelier de Montparnasse.